BI Tactique : Une approche efficace du décisionnel

Lorsque l’on aborde le sujet de la Business Intelligence, la plupart du temps, les décideurs s’imaginent des projets complexes aussi bien d’un point de vue fonctionnelle que technologique, avec des délais et des budgets importants. Même s’il est vrai que l’histoire du décisionnel est truffée d’anecdotes pouvant justifiant ces idées, les méthodologies et solutions qui sont utilisées de nos jours permettent d’avoir une approche totalement différentes dans la manière d’appréhender ces sujets. Notre expérience montre que de nos jours, il vaut peut-être mieux s’orienter vers des projets moins ambitieux en faisant un focus sur des sujets pour lesquels on est certain de dégager un ROI immédiat.

Chez BiSEUM, nous aimons particulièrement la philosophie de la Business Intelligence tactique, ces sujets aux périmètres relativement modestes, qui répondent à une véritable problématique et pour lesquels le retour sur investissement est garanti. De fait il n’est pas utile de recourir à tout un arsenal de solutions dont l’objectif est de concevoir un Data Warehouse d’entreprise, mais d’utiliser les outils BI de dernière génération, capables à la fois de retraiter les données brutes (sortie des systèmes applicatifs de gestion) en entrée pour les mettre en conformité et les réorganiser par rapport aux besoins analytiques et de rapidement bâtir les restitutions dynamiques et interactives aux représentations adéquates pour accompagner les utilisateurs dans la compréhension et l’analyse qu’ils en feront.

Quelles sont les caractéristiques de ces projets ?

  • Un périmètre relativement restreint comme le pilotage d’un processus ou d’un sous processus,
  • Des gains garantis et quasi immédiats (réduction des délai et du nombre d’ETP, fiabilisation du processus analytique, meilleure perception des données, meilleure réactivité…)
  • Une panel d’utilisateur relativement limité, qui dispose d’une excellente vision du besoin, de la cible, et qui seront force de proposition pour accroitre l’efficience de la solution finale et faire de ce projet un outils parfaitement adapté à la problématique traitée et aux utilisateurs concernés
  • Des sources d’information relativement restreintes et bien maîtrisées
  • Une cycle projet court et itératif (prototype opérationnel, v0, v1), ou le métier et l’IT collaborent étroitement. Cette méthodologie peut s’inscrire dans un plan de progrès.

 

Quels sont les prérequis ?

  • Avoir une véritable maturité sur le périmètre couvert et une cible parfaitement clair : ce que doit couvrir la solution, de quelle manière et ce qu’elle ne doit pas faire
  • Une solution technologique dites de BI agile, à l’opposé des systèmes traditionnels nécessitant le recours à plusieurs solutions (ETL, Stockage, Cube…) qui même si nous les maîtrisons et sont nécessaires dans certains cas, risquent d’alourdir le projet.
  • Une équipe regroupant l’expertise nécessaire sous toutes ses facettes:
    • Maîtrise des données, afin que la données soit fiabilisée et que son potentiel soit totalement exploité
    • Maîtrise du processus analytique, pour que la solution finale soit parfaitement en ligne avec les usages
    • Maîtrise de la solution technique mise en œuvre, pour que les fonctionnalités disponibles soient pleinement exploitées (navigation, recherche, représentation des données, processus analytique)